Eloïse est dyslexique

Eloïse a 8 ans et elle est en CE2. C’est une petite fille très joueuse et joyeuse mais elle n’aime pas l’école. Si Eloïse n’aime pas aller à l’école, c’est parce qu’elle n’est pas douée. Elle a du mal à lire. Elle lit tout doucement et quand elle arrive à la fin, elle a déjà oublié le début.

En écriture c’est encore pire. Un peu comme un adulte qui lit un SMS envoyé par un adolescent : c’est illisible et on ne comprend rien. Du coup, elle a de très mauvaises notes et les autres enfants se moquent d’elle. Ils disent qu’elle est bête car elle ne sait pas faire ses exercices et qu’elle est la dernière de sa classe.

Eloïse a beaucoup pleuré car elle sait qu’elle n’est pas bête. D’ailleurs, elle connait plein de choses et elle sait très bien parler. Elle invente toujours pleins d’histoires merveilleuses.

Sa maîtresse, son papa et sa maman ont discuté ensemble et sa maman l’a emmenée chez une orthophoniste. On lui a dit qu’elle est DYSLEXIQUE.

DIX LEQUE SIC ??? Quel drôle de nom ! C’est quoi ? Une maladie, un virus ? Non, ce sont les connexions dans son cerveau qui ne fonctionnent pas correctement.

Eloïse a eu peur au début puis sa maman lui a expliqué que cela n’empêche pas de devenir très intelligent. D’ailleurs, son papi aussi a le même problème. Sauf que lui, à son époque, on l’avait traité de cancre et laissé tout seul au fond de la classe. Il avait fini par aller travailler très jeune car il ne faisait plus rien à l’école.

Eloïse aime bien aller chez l’orthophoniste. C’est une dame très gentille qui l’aide à se souvenir des sons en faisant des jeux. Mais elle doit y aller souvent. Cela dure des semaines, des mois. Tout doucement, Eloïse commence à lire un peu mieux.

Parfois, Eloïse est triste car les autres enfants ne comprennent pas ce qui lui arrive. Ils ne savent pas à quel point c’est dur pour elle de s’appliquer et de se concentrer toute la journée à l’école. Alors au bout d’un moment, elle « n’est plus là ». Elle s’échappe dans un monde dans lequel elle n’a pas de problème, où personne ne se moque d’elle et où elle est la meilleure partout.

Heureusement sa maîtresse est là pour l’aider à l’école : elle ne la fait plus lire à haute voix devant les autres, elle s’assure qu’elle a bien compris toutes les consignes, elle ne lui enlève pas de points pour les fautes d’orthographes dans les productions d’écrits. Et puis, son papa et sa maman la soutiennent et l’encouragent.

Eloïse n’est plus seule avec son problème. Ses notes sont un peu meilleures : elle ne redoublera pas. Elle sait qu’elle va devoir travailler beaucoup plus que les autres pour y arriver. Mais c’est possible. Son docteur aussi est dyslexique et il a fait des études.

Eloïse aime beaucoup les animaux, alors c’est décidé, elle sera vétérinaire. Ce sera long mais ce n’est pas grave car maintenant elle aime bien aller à l’école.

Pour les parents qui souhaitent avoir des informations sur la dyslexie et les autres troubles DYS, voir le site de l'ANAPEDYS : http://www.apedys.org/dyslexie/index.php?op=edito

Retour à l'accueil