Ascumbas

Amour perdu, amour déchu

Il hurle sa passion à grand cru,

Rongé par son orgueil démesuré

Il n’a su, tous les mots, les trouver

Pour lui parler de ce qu’il trouve à son goût.

Le bon mot qu’il a sur la langue, tout au bout

De ce voyage initiatique qui chavire son cœur

Dans un périple où la nouveauté ne fait pas peur

Car il ne se sent pas seul au fond,

Sa bouteille à la mer a quelque chose de bon,

Une note d’audace mélangée à un soupçon de folie,

Quelle est douce la vision de l’acte accompli.

Dès à présent sonnent les cloches de l'Angélus

Il en est sûr et le soutient mordicus.

Les voix qui résonnent dans le pays

Sont pour lui une douce mélodie.

Une prière aux Cordeliers, il en fait serment,

3 pas pour un pied, protéger chaque sarment

Il en fait sa profession de foi

devant la tour du Roy.

Cette cité baptisée Ascumbas dans l'antiquité

deviendra St Emilion pour la popularité.

Retour à l'accueil