Vive les matches de la France

Quel bonheur de voir que toute la France est derrière son équipe de foot pour la supporter, l'encourager, vibrer avec elle.

On assiste à une union fraternelle très contagieuse. Même les moins footeux se prennent au jeu au fur et à mesure de l'avancée dans le tournoi.

Cela devient le sujet n°1 : "tes pronostics ?", "on va affronter le Brésil !", "on a toutes nos chances", "la France est revenue au plus haut niveau", ...et blablabla.

Peu de sujets peuvent se vanter de réunir autant de personnes différentes : plus de barrière sociale ni culturelle ni sexiste. Tous réunis, ensemble, partageant le même évènement, la même passion, la même envie de progression, de réussite, de joie et de gloire. Car il est question de cela : la réussite par procuration. Accéder à l'éternité, à la postérité, comme en 1998.

Etions-nous fiers d'être français il y a 4 ans ? Comment est notre fierté aujourd'hui (au moins avant 18h) ? Le moral des français a été regonflé à bloc, ce qui est bénéfique pour l'économie (encore plus pendant les soldes).

Mais en même temps, comme tout le monde est devant un écran, chez soi, au bar (l'économie locale !),... les magasins sont désertés.

Et ça, personnellement, cela fait mon bonheur. Les allées vides, abandonnées à quelques badauds ("quoi, vous ne regardez pas le match ?!") n'attendent que moi pour assurer leur fonction. Quelle joie de pouvoir déambuler dans un endroit habituellement bombé...

Joie malheureusement de courte durée puisque les français vont reprendre leur train-train quotidien. Ils vont recommencer à déambuler et à remplir les allées. Ils ne vont plus vibrer. C'est bien dommage que la France ait perdu, je n'aime pas la foule !

Retour à l'accueil