Goooood byyyyyyyyye Robin

Il est 7 h ce matin lorsque le réveil s'allume sur les infos et annonce cette terrible nouvelle : le Capitaine du Cercle des poètes disparus est mort.

Mort ?! Cela ne se peut. Il y a des personnes que l'on croit immortelles. Pourtant, au-delà de la perte d'un proche pour sa famille, va rester les questions et la culpabilité, car c'est tout ce qu'il reste juste après un suicide.

Puis ensuite reviennent les bons moments, les histoires, les fous rires, ... Et ce que l'on retiendra de Robin, c'est avant tout son incroyable facilité à faire rire, ses mimiques et grimaces, puis son énergie, mais aussi ses rôles plus dramatiques où il jouait tout en profondeur.

Le psy qui renaît au contact de Will Hunting (magnifique histoire de Matt Demon et Ben Affleck) ; l'animateur radio complètement déjanté mais tellement humaniste de Good Morning Vietnam ; l'éternel enfant perdu dans Jumanji, grandissant trop vite dans Jack (bouleversant) et espiègle Peter Pan dans Hook ; bien évidemment la nounou la plus farfelue de Californie Mrs Doubtfire ; un regretté président plein de bon sens mais tellement timide avec les femmes dans La Nuit au musée ; ... et il y en a encore beaucoup d'autres. Et j'aurais aimé, comme des millions de personnes, qu'il y en ait encore...

C'était un excellent acteur qui restera dans nos cœurs. ô capitaine, mon capitaine, nous ne t'oublierons jamais.

Retour à l'accueil