Citadelle (part II)

La citadelle n'est pas entourée de douves, comme beaucoup le disent, mais de fossés (merci ma guide préférée !). En effet, il n'y a jamais eu d'eau tout autour hormis la seule présence de l'estuaire sur son côté ouest.

Vue des fossés donc, cette masse de pierres est impressionnante. Et par une journée nuageuse et venteuse, le ciel lui donne des allures d'apocalypse. Bizarrement, aujourd'hui il y a plus de touristes que la journée ensoleillée de la semaine dernière ! Des groupes foulent le pavé, sortant d'un passage pour s'engouffrer dans le "monstre".

La citadelle devient intemporelle, hors des âges, hors du temps, hors du monde. Une vielle Peugeot des années 70 pourrait donner un air nostalgique mais quand commence la nostalgie M. Reggiani ? La "vieille dame" regrette-t-elle son passé militaire, l'âge d'or des 30 glorieuses, les résistants cachés dans ses souterrains, ... ?

Moi je ne suis pas nostalgique, je suis admirative...

Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Citadelle (part II)
Retour à l'accueil