Citadelle (part III)

La virée à l'époque de Vauban a repris son cours au fil d'une ballade automnale quelque peu pluvieuse. Qu'importe, le principal n'est pas le promeneur (très rare !) mais la promenade. Les pierres, les chemins, les tours et détours, la vue, les portes fermées, les portes ouvertes derrière une grille, des grilles d'évacuation, des souvenirs.

Filons côté Poudrière, côté estuaire, côté échauguette où un petit promontoire a vu l'installation de quelques rangs de vignes (vendanges manuelles de rigueur !) et offre un point de vue sur la ville de Blaye, du chenal à la mairie.

Les restaurants et les boutiques sont fermés. L'office de tourisme est ouvert mais semble bien vide. Le temps semble s'être arrêté. Rien ne bouge hormis les feuilles mortes qui ne sont pas encore ramassées à la pelle.

A quoi ressemblent les souterrains à cette époque ? Sont-ils encore plus lugubres qu'à l'ordinaire ? Même les latrines de l'époque (maintenant à ciel ouvert) prennent une dimension toute particulière à côté des canons postés en décor. Quel curieux mélange !

Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Citadelle (part III)
Retour à l'accueil