Noël J-4 : au soleil

Aujourd'hui pas besoin de partir à l'autre bout de la planète pour passer un moment au soleil.

La météo favorable associée à la douceur des températures vont nous faire passer un Noël au balcon (messieurs, ceci n'est pas une métaphore même si effectivement, pour les fêtes, il va y avoir du monde au balcon si vous voyez ce que je veux dire !).

Ce scénario est celui des heureux métropolitains qui vont rester sur place. Le scénario des malheureux vacanciers qui partent dans les pays chauds est tout autre.

D'abord ils doivent patienter à l'aéroport, être fouillés, s'entasser dans la salle d'embarquement (si vous partez en low-cost !), vérifier le poids ou la dimension de leurs valises, vérifier s'ils n'ont pas de flacons interdits en cabine qui finiront dans la poubelle avant même de passer les portes, attendre, attendre, .... Ils doivent passer l'épreuve du vol de plusieurs heures, coincés avec des étrangers dont ils n'ont pas envie de faire la connaissance.

Arrivés sur place, ankylosés, fatigués, sentant mauvais, .... ils n'aspirent qu'à rejoindre leur hôtel. La 2ème galère commence : prendre une voiture de location (au mieux) ou un transport en commun (au pire) pour rejoindre leur lieu de villégiature. L'hôtel trouvé, il faut encore s'enregistrer, au milieu de la vingtaine de personnes arrivées en même temps que vous et de tous les bagages !

Vous n'en pouvez plus ? Vous trépignez ? Pensez au cocktail de bienvenue qui vous attend (à force d'attendre il n'est plus très frais !). Et il se peut que l'hôtel ne ressemble en rien à la description vue sur internet : la vue sur la mer est une vue sur le bassin des tortues (pourquoi des tortues ? et pourquoi pas !). Et là, on a les boules de Noël, des grosses, des rouges qui clignotent (il y a 1 chance sur 10 mais 1 chance quand même !) !

Allez relativisez, vous êtes en vacances, en famille, à l'autre bout du monde où vous ne connaissez personne, où votre assureur répond aux abonnés absents ... Direction la plage pour se relaxer : ce n'est pas du sable fin mais des gros galets (ça fait massage !).

Suivant dans quelle partie du monde vous êtes, la nuit tombe très tôt donc à 18 h direction le restaurant local puis, en suivant, les toilettes du restaurant (quoi, déjà la tourista !).

Après une courte nuit, nos chers vacanciers décident (pas toujours à l'unanimité) de faire une randonnée pour explorer les environs et découvrir la faune et la flore (et surtout les insectes !). Retour avec des piqûres et pas de pharmacie en vue ! Avec un peu de chance, ceux qui seront restés sur la plage s'en sortiront avec un coup de soleil mémorable... Au menu ce soir : écrevisses !

Les vacances au soleil sont une aventure, un raid nature, un trek dur qui dure, qui dure ... Allez, il faut être optimiste, bien sûr que j'ai noirci le tableau. cela ne se passe pas toujours comme cela (parfois c'est pire !). Pssez un joyeux Noël quand même !

Retour à l'accueil