Hisse tes riques

Ou hystérique pour les terre-à-terre à l'horizon ! Hisse et ho Santiano... Ce n'est pas un fameux trois-mâts ni un radeau de la méduse ni les copains d'abord, pas plus que les femmes et les enfants à bâbord.

Cap sur une terre d'avenir, sur une terre en devenir, sur un lopin de terre avec un vieil arbre tordu au milieu (d'après Francis) de nulle part ailleurs (c'est la suite de la phrase, pas d'où vient Francis !). D'ailleurs si tu veux partir ailleurs, le voyage peut se faire immobile (d'après Jean-Louis A). Allez, ne sois pas révolté par la nature humaine, prends un Bounty, prends le large, prends tes cliques sans te prendre une claque et largues les amarres puisque tu en as marre. A bout de souffle puisqu'il n'y a pas de vent o(n)line, ni d'éolienne, ni de moulin (à vent, pas Jean), ni Alain Soufflon ni Laurent... , tu vouluzy renoncer à ce voyage au long (par)cours.

Tu connais l’itinéraire par cœur mais tu n’es pas un enfant gâté et encore moins un homme chanceux. Tu es un homme pressé. Ne te fais pas d’illusion d’optique 20…15, prends un risque, une pastille Mafalda et retentes Quechua ta chance. On ne sait jamais, sur un mal entendu il vaut mieux le répéter deux fois Khüne (Khüne) ...

A bon entendeur !

Retour à l'accueil