Chant à deux à l'heure

Se crêper le chignon à la Chandeleur, c'est comme se prendre une beigne pour Mardi-Gras ou prendre les autres pour des cloches à Pâques, c'est un comble !

Qui dit comble, dit grenier. Ici il est forcément médocain. Qui dit McDoCain, dit vous n'avez rien compris à la bonne bouffe. Qui dit Grosse-bouffe dit Gargamel. Qui dit caramel dit tartine. Et forcément chocolat aussi... Qui dit chocolat dit Nut est là et tartinade n'est pas loin !

Cela amène à la marmelade et à la crêpe Lucette (Suzette est partie en vacances). Lucette Alanis Mauricette est célèbre pour ses dentelles au sel de Mirande, dans le Gers. Pas besoin d'amidon, ni de croûtons, ni de moutons, ni de tonton, tatie Luce s'en sort très bien toute sel.

Forcément tout tourne autour de la chandeleur, le champ des possibles ou le chant des lutteurs (suivant de quel côté Paul y tique à s'placer). Cela ne veut absolument rien dire, vous l'aurez compris, et si par hasard vous auriez compris que cela voulait quelque chose d'autre, libre à vous de comprendre ce que vous voulez !

Si cela n'a pas de sens en tout cas cela a l'odeur délicieuse des galettes bretonnes... Ils ont des chapeaux ronds mais aussi du cidre bon, du gluant poisson, un temps de mousson, Lannion & Hennebont, Erick le pion (en fait il est animateur mais ça ne rime pas, c'est con), ... Vive les Bretons !

Bonne chandeleur à tous les gourmands, mais aussi aux habitants de Dinan car qui dîne dînera à Dinan dans un an !

Retour à l'accueil