Lettre à Stéphane de Groodt (4)

Et oui, nous sommes le 16 et comme tous les 16 une lettre spéciale dédiée est envoyée à mon maître, mon gourou, mon Groodt !

Pourquoi le 16 ? Peut-être parce que c'est le jour de naissance de mes enfants ou peut-être qu'il s'agit d'une coïncidence, la première lettre ayant été écrite un 16. Cela semble quand même emblématique, mystique, cosmique. Alors en route pour le Cosmic Show !

Tout d'abord, je dois vous féliciter. Oui, oui. J'ai visionné la séquence de Retour vers le futur avec Nabilla-Lo (qui pourrait être la sœur de J-Lo, mais non). Ne pas avoir eu peur d'être expédié dans les airs au cas où un air-bag aurait explosé, même à l'arrêt à Franklin : respect ! Comme elle semblait avoir une voix normale (quand elle ne s'étouffait pas de stupéfaction), je suppose qu'elle a utilisé l'hélium pour un autre usage mais devant ce tableau, I can't get no satisfaction... Ola la tequila !

Après ça, j'ai besoin d'une thalassothérapie ! Mais je me retrouve en thérapie "à l'assaut ... de ma double personnalité" animée par les frères Bogdanov-ni. Au sommaire : "l'autre est-il moi ou émoi ?", "qui se cache derrière vous ?" et "si Dieu est berger, je suis un E.T.". Est-ce encore l'effet des médicaments, ou l'effet Nabilla, qui me fait halluciner ? Non, une erreur de saisie (une injustice quoi) dans le moteur Red Bull de recherche. Il n'a coupé les L et décalé les lettres m'expédiant sur Mars au lieu de chez Blanco.

Je saute donc dans la première navette de tramway venue et me retrouve nez à truffe avec Serge le lama bordelais. Encore là lui ? Il a été embauché comme laveur de carreaux. Quel petit crachotier ! Serge, le lama blanco, coule donc des jours paisibles. Vous devriez le rencontrer Stéphane, lui aussi fait des jeux de mots tordus. Mais c'est à cause d'un problème de mâchoire, à force de sourire de biais. A faire tout de travers, on finit par avoir tort du muscle.

Laissons là le camé (voyez l'idée) pour monter dans une seconde navette briochée direction le Pic du Midi afin d'observer les étoiles. Et comme justement il est midi, ça tombe à pic pour manger. Mais il faut être très prude en montant. Ici l'homme qui tombe ne coule pas mais coûte 3 milliards ... à la société ! Je l'ai Lee dans Majors magazine. Nabilla, merci de t'abstenir, tu pourrais éclater et pas que de sanglots longs en automne parce que tu seras venue en escarpins jouer au bouquetin (ou à la chèvre, mais c'est pareil). Ici, aiguille ne signifie pas le style de chaussures à adopter. Et je tiens à préciser que le site "adopte-un-escarpin.com" n'a pas encore été créé (...) et que Coubertin n'a pas la même réputation que Louboutin parmi les montagnards.

L'ombre de N-Lo planant trop sur cette chronique (hà oui, je vois d'où vient cette ombre), je vais m'arrêter las de mes réflexions. Je tire ma révérence en attendant la prochaine danse...

Retour à l'accueil