Un chat gris peut cacher une souris

Noir est la couleur des gens du soir. Légende urbaine qui veut que la nuit s'apparente au danger. Mais si tous les chats y sont gris, c'est qu'ils ont mis leur cape pour aller danser... Le club "Souris in the city" fait litière comble. Les minettes en chaleur sortent le grand jeu : démarche assurée mais pas chaloupée (un chat loupé est un chien !), clignement d'œil en patte de velours (la patte d'oie se trouve au canard du coin), mi-haut Le Mans (pas pour les rillettes, c'est le vrombissement qui excite les mâles !), et caresses félines (no comment !).

Les chats gris n'ont pas de chagrins, les noirs aiment le café, les châtains n'ont plus de peinture, les roux connaissent Guy, quel luxe !, les châtrés tournent en rond, les tigrés montrent les griffes. Mi-nous, ni vous, les matous matent la meute en montant l'air en montrant l'heure. L’aube qui pointe annonce-t-elle le début du combat ?

Les clans des chats descendent à pattes décidées dans la rue Chartreuse, dans un no cat's land à l'angle de West Side (toute une story !) et East Side (à l'est d'eden).

A ma droite, « Black panther » du clan KuKu (oui, le Kuku clan), regard sombre et cruel. A ma gauche « la Flèche » du clan Tell, déterminé à croquer la pomme d'adam de son adversaire. Çà devient wild wild, chouette ! Ici, mourir d'espoir ou crever de désespoir, c'est le même étendoir, on sèche sur place. La tension monte d’un crin de cheval et va Crèche'n Do : pianissimo puis fortissimo puis mezzo-mezzo (mais si, mais si) et Placido Domingo (allez savoir pourquoi !).

S'il ne doit en rester qu'un, ce ne sera ni l'un ni l'autre ni Alain l'apôtre. Il y a eu un apôtre nommé Alain ??? Finalement, les chats gris partis danser s'en reviennent la queue entre les patates, ou entre les papattes, laissant libre la piste aux étoiles dans les yeux. Et quand les chats ne sont pas là, qui dansent à leur place ??? Et oui, les éléphants !

Retour à l'accueil