Descendre des Cendres

Aujourd'hui est le mercredi des Cendres. Comme l'an dernier, et comme l'an prochain. Car ça tombe toujours un mercredi. Comme l'Ascension tombe un jeudi, Pentecôte et Pâques, un dimanche, le vendredi Saint un vendredi ! Mais je radote car, ça, je vous l'ai déjà dit l'an dernier...

Je ne saurais dire qui descend des Cendres, à part le ramoneur peut-être. Mais ce qui est sûr naturel est que le carême débute. Tout ça pour dire qu'au lendemain de Mardi Gras, tous à la diète ! Le mot d'ordre : on se fait un jeune, enfin un jeûne car aujourd'hui c'est absolument l'abstinence sans absolution. Oui c'est absurde, tout comme l'absence d'abscisse désordonnée ne doit pas nous faire manquer d'absinthe.

Les Cendres vont s'envoler sans cesser de sentir. C'est Culcendron qui vous le susurra le mieux. Elle qui passe son temps et ses sentiments à suer pour ses soeurs. Cendres de sentiments se suivent sans saveur, le Carême étant sa pitance quotidienne.

Alors voilà un petit hommage à cette chère Cendrillon qui finit agenouillée princesse des citrouilles, des grenouilles mais certainement pas des nouilles... 

Retour à l'accueil